logo batiment cfa bourgogne franche-comte

Besoins et évolution de l’habitat : de la préhistoire à aujourd’hui

évolution de l'habitat en france

17 janvier 2020    -    Catégorie : ACCUEIL, BTP, Construction, Habitat

Étiquettes : , ,

De tout temps, femmes et hommes cherchent à se protéger des intempéries et des prédateurs. Grâce à nos capacités intellectuelles nous permettant d’utiliser des outils, nous avons perfectionné ces habitats au fil des siècles jusqu’à ce qu’ils deviennent ce que nous connaissons aujourd’hui. Pour comprendre l’évolution de nos habitations, retour sur nos besoins passés et sur les techniques de construction qui ont marqué les précédentes générations.

Évolution de l’habitat : de la Préhistoire au monde contemporain

Préhistoire 

A cette période, l’habitat est encore nomade (du moins, au début de la période). Il se construit donc avec un objectif précis : être facile à démonter et à transporter. Mais ce n’est pas tout, il doit également protéger les hommes et les femmes des intempéries et des prédateurs. Ces habitations étaient construites dans des zones sûres, près de grottes par exemple.

Exemple d’habitation nomade

le bâtiment pendant la préhistoire - évolution de l'habitat

 

Préhistoire sédentaire

Avec la sédentarité, de nouveaux besoins émergent. En effet, les populations souhaitent désormais des maisons durables, capables de les protéger des intempéries et des animaux sauvages. Mais cette sédentarité implique également le regroupement des individus dans ce que nous pourrions appeler des »villages ». Les maisons sont rondes, faites de bois, de terre et de feuillage.

Par ailleurs, avec la sédentarité arrivent l’élevage et l’agriculture qui vont avoir d’énormes répercussions sur la manière dont nous allons organiser nos habitations.

Maison sédentaire préhistorique

habitation et sédentarité, batiment préhistoire

Les habitations de l’Antiquité

Avec la sédentarité des populations et l’amélioration des conditions de vie, l’espèce humaine s’est rapidement développée. Sous l’Antiquité, les besoins de l’habitat ont drastiquement évolué. Les villages sont devenus des villes et le confort devient une priorité pour les habitants. En ce qui concerne les matériaux de construction, les feuilles et le bois laissent place aux tuiles, aux pierres et aux briques. Remarquons tout de même que l’évolution de l’habitat est davantage marquée dans les pays bordant la Méditerranée.

C’est à cette période également que les rues se créent avec la disposition des maisons en suite (collées les unes aux autres) et la formation de villes. Avec ces avancées, les populations commencent à développer un fort attrait pour le design et la décoration.

Besoins centraux :

  • Loger beaucoup d’habitants en un même lieu.
  • Améliorer grandement le confort grâce aux évolutions techniques.

Les habitations du Moyen Âge

Ici, les besoins et les priorités des populations sont complètement différents par rapport à la Préhistoire. Il ne s’agit plus de se protéger des prédateurs, mais des invasions et des guerres. La religion commence également à prendre une grande place dans la vie politique et sociale, ce qui entraîne la construction massive de lieux de culte.

Dans les villes, les habitations deviennent étroites et sont bâties en hauteur pour gagner de la place. La pierre est au début du Moyen Âge réservée aux édifices publics, religieux et à quelques maisons bourgeoises.

Maison de ville – Moyen Âge

La Renaissance

Les besoins :

  • Se protéger des intempéries.
  • Bâtir des bâtiments plus importants avec plus de confort.
  • Montrer son pouvoir, sa richesse.
  • Suivre la mode de l’époque, influencée par l’architecture de la Renaissance venue d’Italie.

La période de la Renaissance est un âge d’or pour l’architecture qui prend désormais une place importante dans les villes. Les bâtiments deviennent symétriques, les châteaux se construisent en masse et les façades se veulent élégantes et grandioses.

 

Les habitations au cours des temps modernes 

Ici, c’est le début des villes que l’on connaît aujourd’hui. On crée des parcs, des réseaux d’évacuation pour l’eau et de grandes avenues. A l’intérieur, on partage l’espace en créant des salles à manger, des chambres, des cuisines… Par ailleurs, la révolution industrielle et la maîtrise de nouveaux matériaux comme l’acier et le ciment permettent de construire des ouvrages solides et hauts.

C’est également à cette période que se créent de grandes disparités entre les classes sociales. Les bourgeois sont logés loin des usines pour les protéger des vapeurs, contrairement aux ouvriers qui eux vivent proches de ces usines qui sont leurs lieux de travail.

Immeuble bourgeois parisien

évolution de l'habitat temps moderne

    Et aujourd’hui ?

L’exode rural, la surpopulation et l’écologie sont les nouveaux défis de l’urbanisme et du bâtiment. Pour pallier au manque de place, on construit de grands immeubles avec des matériaux de type : béton, acier, verre et aluminium. Désormais, les périphéries sont exploitées au maximum et forment des barres d’immeuble à perte de vue. D’un point de vue confort, on trouve l’accès au gaz de ville, à l’eau et à l’électricité dans la majorité des foyers français.

Les objectifs de ces constructions sont complètement différents de nos besoins initiaux. Ici, il est principalement question d’améliorer le confort et de permettre aux individus de posséder des habitats individuels.

Et demain ? 

L’analyse de ces évolutions nous pousse à nous poser la question : qu’en est-il de l’habitat de demain ? En se basant sur les préoccupations actuelles, on peut imaginer que la question écologique sera au centre des problématiques. Tout comme la question de la surpopulation qui force les villes à repenser l’entièreté de leur organisation.

Nota : Cette analyse est centrée sur l’évolution de l’habitat en Europe et en France principalement. Bien entendu, ce schéma ne s’applique pas forcément à tous les pays du monde.

 

  • 38 Avenue Charles de Gaulle
    BP n°50159 - 71400 AUTUN Cedex
  • 03 85 86 00 00
  • batimentcfa.bourgognefranchecomte[arobase]ccca-btp[point]fr