logo batiment cfa bourgogne franche-comte

Une journée dans la peau d’un menuisier indépendant

Formation en apprentissage aux métiers du bois menuisier et ébéniste

6 décembre 2019    -    Catégorie : ACCUEIL, Menuiserie

Étiquettes : , , ,

Sylvain est auto-entrepreneur en menuiserie depuis 7 ans dans le Languedoc Roussillon. Son entreprise nommée “Sylvain des Bois” est assez connue dans la région. Il fabrique tous types de pièces en bois, mais il est spécialisé dans la sculpture. On est parti passer la journée avec lui pour en savoir plus sur son activité.

08h00 : Arrivée à l’atelier

La journée commence tôt pour Sylvain mais heureusement, il a emménagé son atelier dans la grange attenante à sa maison. Avant d’entamer ses travaux, il commence par passer quelques coups de fil à ses clients afin de finaliser certains points concernant leurs commandes. Il travaille actuellement sur 7 projets différents et il avoue volontiers que “le temps manque parfois”.

« Quand on travaille seul, c’est très dur au départ de trouver un équilibre. Il faut faire sa comptabilité, trouver des clients, travailler sur ses créations, nettoyer son atelier, acheter le matériel… C’est vraiment pas de tout repos ! ».

 

08h25 : Préparation de l’atelier

 

Sylvain procède à la mise en place de son matériel et s’équipe. « Je mets les gants, le masque, les lunettes… La totale quoi ! (rires). Car quand on travaille seul, on ne peut pas se permettre de se blesser, car qui dit arrêt de travail, dit arrêt de salaire, enfin presque… ».

 

09h00 : Conception

 

Une fois prêt, il est temps d’entamer les travaux. Sylvain travaille ce matin sur des fenêtres sur-mesure commandées par un restaurateur de la région. Il s’agit d’une création originale en chêne avec des ornements en aluminium sur chaque angle.

« J’ai promis au client de les terminer pour la semaine prochaine et j’ai presque fini, mais il me reste encore beaucoup de finitions et c’est ce qui prend le plus de temps ».

13h30 : Pause déjeuner

 

C’est enfin la pause déjeuner pour Sylvain, qui ne prendra que 15 minutes pour avaler son repas. « Depuis que je travaille seul et que je peux choisir mes horaires, je ne prends quasiment plus de pause à midi. Je préfère travailler non-stop pour ne pas finir mes journées trop tard… Cela me permet d’avoir une soirée plus longue pour profiter de ma famille ».

 

13h45 : Conception : le retour

 

Sylvain reprend dès aussitôt le travail sur les fenêtres. Il s’attaque désormais aux derniers détails.

 

14h50 : visite d’un chantier

 

« Il m’arrive de sous-traiter quelques missions sur certains chantiers car je dois avouer que la pose n’est pas moins point fort… Je suis toujours plus à l’aise à l’atelier, ça laisse plus de place à mon côté créatif ».

Sylvain rend donc visite à l’un de ses collaborateurs, mais aussi ami. « Avec Redouane, on s’arrange beaucoup. On a fait le même Bac Pro et on s’est plus jamais quitté professionnellement et amicalement ». Sylvain n’hésite pas à donner quelques coups de main pour les tâches les plus difficiles et les deux amis finissent par terminer la pose quelques minutes avant la fin de la journée.

 

17h00 : retour à l’atelier

 

De retour à l’atelier, Sylvain entame un nettoyage féroce de la grange. “C’est super important de conserver un atelier propre car avec toute la poussière qui s’accumule, on peut vite endommager ses créations surtout au moment de faire sécher les vernis...”.

 

Le mot de la fin :

BTP CFA : est-ce que vos clients viennent vous voir à l’atelier ?

Sylvain : C’est rare. Je pense qu’on est venu me voir ici 4 ou 5 fois maximum. En général, une fois mes créations terminées, je vais voir les clients avec le produit finalisé. Ils préfèrent ne pas se déplacer, c’est plus simple pour eux.

BTP CFA : c’est quoi le plus dur quand on travaille seul en tant que menuisier ?

Sylvain : honnêtement, c’est la solitude (rires). Non mais en réalité, il faut savoir qu’on est souvent seul, il faut donc être extrêmement autonome,  sûr de soi et bosseur ! Sinon, on peut vite se laisser dépasser par les événements…

BTP CFA : auriez-vous un conseil à donner aux jeunes apprentis de nos établissements ?

Sylvain :  c’est un conseil très cliché, mais pour moi, le plus important est de faire quelque chose qu’on aime.  C’est réellement la seule chose qui compte. Le reste suivra. 

 

  • 38 Avenue Charles de Gaulle
    BP n°50159 - 71400 AUTUN Cedex
  • 03 85 86 00 00
  • batimentcfa.bourgognefranchecomte[arobase]ccca-btp[point]fr